Rapport de nos enquêtes recruteurs : les métiers qui recrutent


Marketing et communication, évolutions et révolutions
Le monde change, ce n’est pas nouveau… Mais depuis quelques années, les métiers du marketing et de la communication font face à un nouveau paradigme, à des mutations profondes, qui bouleversent les postulats, les pratiques, les acquis. Ces changements représentent pour les communicants autant de risques que d’opportunités ; c’est une question de capacité d’adaptation et de remise en question…

Selon les intervenants, les grandes composantes de cette révolution sont
  • - « La digitalisation »: le monde tout entier se numérise, les nouvelles technologies ont un impact phénoménal sur les pratiques, usages, outils de communication, et ouvrent de multiples possibilités.
  • - « La communication relationnelle »: la marque / l’entreprise ne sont plus tout puissants. Elles ne peuvent plus se permettre d’asséner leur vérité ; elles doivent réapprendre à parler à leur audience, au travers  d‘un dialogue et d’un véritable échange, savoir raconter des histoires (storytelling), être à l’écoute,  mais aussi être capables de rendre des comptes.
  • - « La fragmentation des audiences et des points de contacts »: les clients et consommateurs sont partout et nulle part à la fois – ils sont multi tâches, pluridevices, multimedia, … Quel que soit le terme employé, cela veut dire qu’il faut faire coexister en parfaite cohérence et harmonie les moyens traditionnels de la communication et les nouveaux dispositifs, digitaux notamment. Les conséquences directes sont un nécessaire décloisonnement des métiers et services au sein des organisations.
  • - « L’entreprise citoyenne »: derrière les marques et leur discours commercial, on cherche de plus en plus à savoir quel est l’entreprise émettrice, quelles sont ses pratiques et ses valeurs… Ceci s’inscrit dans une mouvance globale de besoin de transparence, de retour à des valeurs plus humaines. L’entreprise est un acteur de la société, et à ce titre a un rôle à y jouer, ainsi que des devoirs associés.
  • - « La pression sur les coûts et la nécessaire mesure de la performance »: plus que jamais les dirigeants et actionnaires exercent une pression sur le retour sur investissement. Les nouvelles technologies et leurs formidables possibilités de mesure créent une exigence dans le domaine, rendant la rage de l’arbitrage budgétaire de plus en plus rude….


Conséquence : des  opportunités en matière de job …
Ces changements ont commencé pour certains à s’opérer il y a plusieurs années maintenant, d’autres sont plus récents ; mais toutes les organisations sont encore en mutation et en train de construire leur propre courbe d’expérience. Ce qui est certain, c’est que ces nouvelles façons de communiquer donnent naissance à de nouveaux métiers  (responsable de la communication digitale, responsable référencement, community manager ou e-reputation manager, responsable e-commerce ou e-crm, responsable communication intégrée, experts en analyse sociologique, web influenceurs, responsable de la communication marque-employeur….) ou à des évolutions des contours et pratiques de certains métiers existants (planneur stratégique,  chef de projet, responsable de la communication de crise ou du lobbying, créatifs…). 
Pour preuve, l’APEC vient de référencer une soixantaine de nouveaux métiers, dont une vingtaine se situe dans l’univers du marketing et de la communication.
Autant d’opportunités que les jeunes diplômés peuvent saisir !
 
 
… et des  compétences recherchées associées
 
Derrière des changements de paradigme et des nouveaux métiers, se cachent des évolutions des compétences recherchées.
 
Savoir entrer en relation
Notre monde est devenu un monde de relation, et ce à tous les niveaux.
Aussi chacun, individuellement, doit être désormais capable de se « connecter » ; le maillage, le réseau, l’ouverture aux autres sont des capacités nécessaires et essentielles pour être capable d’évoluer dans le monde d’aujourd’hui. « Etre attentif aux autres, à la personne, est créateur de valeur et clé de la réussite aujourd’hui ». Derrière la relation, se cache aussi la notion de don et de partage : c’est dans l’échange que les réussites se font et que les plus belles histoires se dessinent.
Au sein des organisations, les services et métiers doivent également se connecter entre eux, se décloisonner, pour répondre aux enjeux de demain.
Enfin, plus largement, l’organisation doit être en permanence connectée : à ses clients bien sûr, et ce tout au long de leur parcours, mais aussi à l’ensemble de ses parties prenantes. Elle doit par ailleurs se montrer en ouverture, dans une posture d’écoute et de dialogue, pour faire de la gestion de la relation un réflexe permanent.
 
 
 
Savoir « jouer avec le carré »
« Autrefois, lorsqu’on donnait un carré à un candidat au recrutement, on attendait de lui qu’il évolue dans le carré, puis on s’est intéressé à des profils capables de tourner autour du carré ; désormais il faut jouer avec le carré pour faire la différence. »
Cette métaphore utilisée par un des intervenants reflète bien l’état d’esprit attendu : faire preuve de curiosité, être capable de poser un regard différent sur les choses, de questionner l’existant…Ce sont ces compétences, associées à des méthodologies et à l’acquisition de certaines clés qui sont vecteurs de réussite. Et ce, davantage que des connaissances et expertises techniques spécifiques. Nous sommes de toute façon tous amenés à évoluer dans nos organisations, il faut donc être capable de s’adapter à tout nouvel environnement.
 
 
Penser, oui… mais aussi faire et savoir raconter
Les intervenants ont insisté sur la valorisation du savoir-faire. Les professionnels sont sensibles aux profils qui démontrent une certaine capacité à faire, à réaliser, à produire quelque chose.
Ils mettent également en lumière le besoin d’être capable de créer du contenu, une des clés de la communication d’aujourd’hui : savoir construire un schéma narratif, élaborer un  mini-scénario, s’exprimer au travers de l’écriture, ou demain de la vidéo, sont des atouts qui seront de plus en plus recherchés.
 
 
… des implications pour tout un chacun
Etre en phase avec soi-même, ses valeurs, ses passions
Dans un monde où l’éthique refait surface, où les notions de sens et de responsabilité émergent fortement, il est important d’occuper des responsabilités qui permettent de se réconcilier avec soi-même : être en phase avec ses propres valeurs et faire ce que l’on aime. L’harmonie est source de sérénité, la passion, source de performance.
 
 
Etre pugnace et volontaire
« Les jobs, il y en a beaucoup », « ils sont souvent cachés et il faut se donner les moyens d’aller les chercher »,  « les jobs sont là où sont les clients »…
Une attitude proactive, démontrant une réelle motivation et une capacité à se donner les moyens de ses ambitions doivent permettre aux jeunes diplômés de trouver l’emploi qui lui permettra d’exprimer toutes leurs potentialités.
 
Les conseils d’un recruteur
« Applique à toi-même ce que tu prodigues aux autres », en d’autres mots, pour décrocher un job dans la communication, soignez la communication sur vous-même !
Il est essentiel de choyer son image et sa visibilité, en utilisant tous les moyens à votre disposition (CV, expression écrite et orale, Facebook, Twitter…). Réfléchissez à vos messages, expliquez votre parcours en le valorisant, faites ressortir vos qualités et ce qui fait votre singularité. Bref, démarquez-vous !